-

Peut-on choisir son centre d'AMP ?

En principe : oui. toutefois les frais supplémentaires engendrés par l'éloignement ne seront pas pris en compte s'il ne s'agit pas du centre le plus proche.
Certaines conditions peuvent faire dérogation : DPI, dons, par exemple, qui ne sont pas praticables dans tous les centres.
 
Peut-on connaître les résultats de chaque centre ?

Un essai avait eu lieu, il y a quelques années, dans un hebdomadaire grand public. Toutefois ce classement pourrait être mis en doute pour au moins deux raisons :

- les données proposées par les centres n'ont pas pu être verifiées.

- Ce classement ne tenait pas suffisamment compte de la politique de recrutement des centres :

Si on prend, par exemple, l'age comme critère de sélection, le centre qui ne pratique l'AMP que sur des femmes agées de moins de 36 ans peut avoir des résultats de l'ordre de 35 à 40%, ce qui ne sera pas le cas pour les centres qui pratiquent l'AMP jusqu'à l'age "légal" en France (43 ans).
Les résultats "toutes indications confondues tombent alors autour de 20-25 %.

- Aujourd'hui La pratique quasi-systématisée de la congélation, de la Vitrification et des techniques associées devrait aussi rentrer en ligne de compte, ainsi que le fait de traiter ou non des couples séropositifs, qui en dehors du problème d'infection virale, sont généralement jeunes et, pour beaucoup, naturellement fertile

Un certain nombre de centres appliquent la transparence vis a vis de ce problème et affichent leurs tésultats sur leur site internet;
C'est le cas, par exemple, des centres suivants:

33 Clinique jean villar - Bruges
44 Polyclinique de l'Atlantique - Nantes
44 Chu Nantes
59 Polyclinique du parc : saint saulve - Lens
64 Polyclinique de navarre - Pau
78 Polyclinique Parly2 - Le Chesnay
92 Hopital américain de Paris - Neuilly
92 Clinique Cherest - Neuilly
93 Clinique de la Dhuys - Bagnolet.

 




Aujourdhui l'Agence de Biomédecine (ABM) pourrait être en mesure de publier un tel classement en y associant, pour le grand public, une explication concernant "le taux standardisé d'accouchement issu d'embryons frais par ponction".
En effet, chaque centre remet, chaque année, un état complet de son activité et de ses résultats à cette agence.

L'agence lui fournit annuellement, le graphique des résultats nationnaux en lui indiquant sa position dans ce graphique pour un certain nombre de critères.
Ce document, remis à jour chaque année, est accessible sur le site de l'agence



Source : Agence de biomédecine, (les zones en couleur ont été ajoutées par fivfrance)

Il ressort de cette étude que, d'une part, il y a manifestement des équipes moins "efficaces" que d'autres et que, d'autre part, ce ne sont pas forcement les équipes les plus importantes, en terme de couples traités par an, qui obtiennent les meilleurs résultats.

Cependant, les statistiques publiées arrivent toujours assez tard, car il faut attendre l'aboutissement des grossesses pour les publier, et n'importe quelle équipe pourra subir des variations de résultats dans un sens ou dans un autre, au cours de ce labs de temps, pour diverses raisons.

  RÉSULTATS OFFICIELS SUR L'ÉVALUATION DES CENTRES D'AMP EN FRANCE

Il n'en reste pas moins que chaque individu n'est pas égal en terme de chances, l'age de la femme, les habitudes de vie (tabac, environnement...), des pathologies courantes (OPK, obésité, problèmes thyroïdiens, diabète...), le type de stérilité...sont autant de facteurs qui peuvent diminuer les chances de grossesse.

Les personnes les mieux placées pour définir vos chances de grossesse, avant de vous lancer dans l'aventure se trouvent donc au sein de l'équipe FIV que vous allez choisir.

-
Se mefier des forums ou l'on peut écrire n'importe quoi et son contraire, sans véritable contrôle des administrateurs, et des sites "personnels" qui se contentent de dupliquer des informations dans la presse ou sur d'autres sites, sans dicernement, ni connaissance médicale.

- art.fvf maj 2012 -