-

MATURATION IN VITRO - MIV

Historique
Contrairement à une fécondation in vitro classique ou les ovocytes sont recueillis à un stade mature, après une stimulation ovarienne du type agoniste ou antagonistes associé aux gonadotophines, à un stade mature, 34 à 36 heures après le déclenchement de l'ovulation, la technique de maturation in vitro utilise des ovocytes immatures .
La fin de la maturation sera alors effectuée in vitro par le biologiste.

Dans les années 1965-1969, Edwards en avait établi le concept et obtenu des fécondation d’ovocytes ainsi matutés.
La première naissance a été rapportée par Veeck et al.
En 1983.C’est Trounson, enfin, en 1994, qui obtient la première grossesse en MIV à partir d’une patiente présentant des ovaires polykystiques et qui ouvre la voie d’une relative routine à cette indication en montrant que 60% des ovocytes pouvaient atteindre le stade de métaphase II, parmi lesquels 45% étaient fécondés normalement.
En France c’est en 2003 que R.Frydman donnait naissance au premier bébé conçu par MIV.

La maturation ovocytaire a 3 composantes :
- la maturation nucléaire qui culmine par l’émission du 1er globule polaire
- la maturation membranaire, nécessaire pour la reconnaissance spécifique des spermatozoïdes
- la maturation cytoplasmique, complexe et plurielle, qui permet, entre autre, grâce à la réaction corticale d’éviter la polyspermie et qui assure les synthèses protéiques nécessaires au bon déroulement de la fécondation et du développement embryonnaire.
Si les 2 premiers aspects sont facilement maîtrisés (observation du globule polaire, ICSI), il n’en est pas de même du troisième. En effet, les premières MIV sur ovocytes humains ont été réalisées dès 1965, mais le faible taux de fécondation et de développement ultérieur fait que cette technique n’a eu quasiment aucune application clinique jusqu’en 1994.

en 2014, cette technique a été utilisée 201 fois par 4 centres de fertilité en France, le taux d'accouchement etait de 4,2% par ponction et de 19 % par transfert (11/53).
Source : ABM

- art.fvf maj 2015 -