<l'endomètre
-
-
a a

L'ENDOMETRE : "MUQUEUSE VIVANTE"L’endomètre est très sensible aux variations hormonales.

a

D'abord sous l'influence de l'Oestradiol, en première partie de cycle puis de la  progestérone en deuxième partie de cyle après l'ovulation, l’endomètre va subir des modifications qui vont le rendre réceptif à l'embryon éventuellement conçu dans les trompes quelques jours plus tôt ou déposé par transfert à la suite d'une fécondation in vitro.
On décrit deux phases dans son évolution : 

- une phase proliférative sous influence de l'oestradiol, 
En Phase proliférative L’endomètre apparaît comme deux bandes hypoéchogènes de part et d’autres de la ligne de  réflexion, Il Peut atteindre 8 à 10 mm en fin de phase proliférative.

- une phase sécrétoire sous influence de la progestérone.
La progestérone a un rôle de maturation qui ne  peut s’exprimer que sur une muqueuse d’épaisseur suffisante préalablement préparée par l'oestradiol. 

En Phase secrétoire :   l'épaississement de l’endomètre atteind généralement 12 à 14 mm, 
Les glandes endométriales se chargent en glycogène (reserve nutritive) et  en mucus. Ce qui donne une hyperechonénicité à l'échographie.
En cas d'absence d'implantation la partie externe de l'endomètre sera éliminée lors des règles.
La régénération d'un nouvel endomètre au cycle suivant se fera par le même processus.

a a
Echographie de l'endomètre



PATHOLOGIE FONCTIONNELLE DE L'ENDOMETRE
 
Il s'agit d'une pathologie hormono-dépendante, secondaire a un déséquilibre oestro-progestative.

L'Atrophie endometriale  
- Elle est quasiment physiologique en post-ménopause, elle témoigne d un etat d hypo-oestrogènémie.
Il existe aussi d'autre causes d'atrophie endométriale.
En periode d activite génitale, elle peut etre secondaire a la prise de médicaments : 
- Agonistes ou antagonistes de la LH-RH, utilisés en traitement d'AMP  
- Progestatifs purs ou Pilule mini-dosee.  - Danazol.
   
elle peut être aussi d'ordre pathologique :
- Aménorrhee hypothalamo-hypophysaire,  
- Insuffisance ovarienne.  
Dans ces cas l'épaisseur de l'endomètre est généralement inferieure a 5 mm,          

L'hypertrophie endometriale  
- Temoigne d un desequilibre hormonal par hyperoestrogenie absolue ou relative endogene :
retrouvé notamment dans des cas d'obesite,  d'ovaires polykystiques ou d'anovulation).

En procédure de fécondation in vitro
, suite au traitement de stimulation ovarienne, il peut arriver que l'endomètre n'ait pas les qualités requises pour permettre la nidation de l'embryon à recevoir.
Dans ces conditions, le biologiste pourra vitrifier les embryons pour les transferer au cours d'un futur cycle , plus propice à la nidation.
cette procédure, de plus en plus systématiquement utilisée, semble prometeuse en terme de résultats obtenus et celà, en évitant les grossesses multiples par dépôt d'un seul embryon à chaque transfert.

- art.fvf maj 2012 -

Voir aussi Endomètre et nidation en FIV