-
-
a a
SITE MEDICAL GRAND PUBLIC

LA CONGELATION (Programmée) des embryons est utilisée avec un certain succès depuis les années 1980.

L'intérêt majeur de la congélation est de pouvoir conserver les embryons dits "surnuméraires". C'est à dire ceux qui n'ont pas pu être transferés immédiatement à l'etat "frais", car leur nombre etait trop important.

Celà donne donc des chances supplémentaires d'obtenir une grossesse sans avoir à refaire le traitement complet et, ainsi, de préserver les tentatives remboursables futures, puisque leur nombre est limité à quatre par enfant.

Aujourd'hui La congélation lente d'ovocytes est utilisée de moins en moins en routine.

Elle est remplacée aujourd'hui par la vitrification ovocytaire qui donne des résultats nettement meilleurs en taux de récupération après rechauffement et en taux de grossesse.


Il existe aujourd'hui un texte de loi qui règlemente la conservation des embryons congelés, en interdisant notament qu'une tentative de fécondation in vitro puisse être reprogrammée tant qu'il reste des embryons congelés appartenant au couple.

Il existe aussi une règlementation concernant l'abandon des embryons après l'arrêt définitif du projet parental.

Ces Embryons devront alors être détruits ou proposés dans des protocoles de recherche - très règlementés.



Ces textes ont été publiés au journal officiel  de la République Française et sont disponibles dans les différents centres.

la vitrification est aussi, actuellement la méthode de choix pour conserver les ovocytes.

- art.fvf maj 2012 -