-
-
a a

TRANSFERT D'EMBRYONS CONGELÉS PUIS RECHAUFFÉS

A
A
A
transférables
inutilisable

Le transfert des embryons s'effectue après leur décongélation, si celle ci s'est bien passée.
cette procédure est en effet délicate et un certain nombre d'entre eux peuvent se lyser complètement ou partiellement
à la décongélation.
on considère que tout embryon qui dispose, d'au moins 50% de ces blastomères intacts est transferable, après décongélation.
Toutefois, tout embryon qui a résisté au processus de décongélation et repris son évolution normale en milieu de culture
pendant 12 à 24 heures a des chances réelles d'implantation même si elles sont un peu plus faible que celles d'un embryon frais.

Les indications classiques du TEC
aLes Transferts d'embryons surnuméraires recueillis après une fiv ou une fiv/icsi, soit après echec du transfert
d'embryons frais, soit pour une deuxième grossesse.
aUtérus hypoplasiques ou mal formés impliquant le transfert d'un seul embryon à chaque fois.
aLes hyperstimulations ovariennes sans projet de transfert d'embryon frais.
aa Les endomètres inadéquats en cours de stimulation.
ales dons d'embryons (accueil d'embryons)
aaLa préservation du capital ovocytaire avant une chimiothérapie ou une radiothérapie.


Bilan et traitement pré-transfert

Un bilan préalable d'évaluation de l'endomètre est indiqué pour le succès de l'implantation.

En fonction de ce bilan, le clinicien
pourra opter pour l'une des solutions suivantes :

Cycles spontanés : Si la patiente présente des cycles naturels de bonne qualité, il est possible, sans traitement particulier de suivre l'évolution du cycle afin de bien contrôler l'évolution et la qualité du follicule obtenu naturellement.

Cycles Stimulés : Dans certaines conditions on pourra effectuer une légère stimulation ovarienne avec déclenchement programmée de l'ovulation et contrôle de l'aspect de l'utérus.

aCycles substitués (ou artificiels) : Dans Ce dernier cas de figure, en l'absence de cycle, on pourra créer un cycle artificiel en 2 temps, en utilisant l'estradiol et la progestérone associés souvent à des traitements de complémentation (agoniste, HCG,) ,
aLe transfert s'effectuera généralement en fonction de l'âge des embryons de J3 à J5 après le déclenchement de l'ovulation.
aLe transfert de blastocyste se fera dans des conditions similaires.

Le moment et la qualité du transfert sont des éléments important dans la procédure de TEC :

a Le Transfert embryonnaire

aEndomètre, nidation et qualité de l'endomètre en FIV

 

Législation (Loi du 6 aout 2004) - extrait :" Les articles L. 2141-4 et L. 2141-5 deviennent les articles L. 2141-5 et L. 2141-6 ; l'article L. 2141-7 devient l'article L. 2141-8 .....

« Art. L. 2141-3. - Un embryon ne peut être conçu in vitro que dans le cadre et selon les objectifs d'une assistance médicale à la procréation telle que définie à l'article L. 2141-2. Il ne peut être conçu avec des gamètes ne provenant pas d'un au moins des membres du couple.

« Compte tenu de l'état des techniques médicales, les membres du couple peuvent consentir par écrit à ce que soit tentée la fécondation d'un nombre d'ovocytes pouvant rendre nécessaire la conservation d'embryons, dans l'intention de réaliser ultérieurement leur projet parental. Une information détaillée est remise aux membres du couple sur les possibilités de devenir de leurs embryons conservés qui ne feraient plus l'objet d'un projet parental.
« Les membres du couple peuvent consentir par écrit à ce que les embryons, non susceptibles d'être transférés ou conservés, fassent l'objet d'une recherche dans les conditions prévues à l'article L. 2151-5.



« Un couple dont des embryons ont été conservés ne peut bénéficier d'une nouvelle tentative de fécondation in vitro avant le transfert de ceux-ci sauf si un problème de qualité affecte ces embryons. » ;

 

4° Il est rétabli un article L. 2141-4 ainsi rédigé :
« Art. L. 2141-4. - Les deux membres du couple dont des embryons sont conservés sont consultés chaque année par écrit sur le point de savoir s'ils maintiennent leur projet parental.
« S'ils n'ont plus de projet parental ou en cas de décès de l'un d'entre eux, les deux membres d'un couple, ou le membre survivant, peuvent consentir à ce que leurs embryons soient accueillis par un autre couple dans les conditions fixées aux articles L. 2141-5 et L. 2141-6, ou à ce qu'ils fassent l'objet d'une recherche dans les conditions prévues à l'article L. 2151-5, ou à ce qu'il soit mis fin à leur conservation. Dans tous les cas, le consentement ou la demande est exprimé par écrit et fait l'objet d'une confirmation par écrit après un délai de réflexion de trois mois.
« Dans le cas où l'un des deux membres du couple consultés à plusieurs reprises ne répond pas sur le point de savoir s'il maintient ou non son projet parental, il est mis fin à la conservation des embryons si la durée de celle-ci est au moins égale à cinq ans. Il en est de même en cas de désaccord des membres du couple sur le maintien du projet parental ou sur le devenir des embryons.
« Lorsque les deux membres d'un couple, ou le membre survivant, ont consenti, dans les conditions prévues aux articles L. 2141-5 et L. 2141-6, à l'accueil de leurs embryons et que ceux-ci n'ont pas été accueillis dans un délai de cinq ans à compter du jour où ce consentement a été exprimé par écrit, il est mis fin à la conservation de ces embryons. » en savoir plus sur la loi du 6 Aout 2004


pour en savoir plus :

FIV : Qualité des Embryons congelés (source APM international)
A Meilleur pronostic obstétrical et périnatal avec les embryons congelés que frais (méta-analyse)

- art.fvf maj 2011 -