-
-
a a

DIAGNOSTIC PRÉ-IMPLANTATOIRE

a
a
a
1- prélèvement des blastomères
2- Analyse
3- transfert des embryons intacts

Comment effectuer un DPI ?

Cette technique ne peut être utilisée que si une fécondation in vitro est possible, de manière à obtenir plusieurs embryons.
Après 72 heures de cultures les embryons possédent une certain nombre de blastomères (6-10 en général).
Chaque blastomère, non différencié à ce stade, posséde des similitudes génétiques très proches et, en principe chacun d'entre eux est capable de reconstituer un embryon viable.
On va donc pouvoir extraire une ou deux blastomères du jeune embryon sans toucher à son potentiel vital.


Une analyse génétique sera alors effectuée sur les 2 blastomères prélevés afin de démontrer leur normalité par rapport à la pathologie recensée.Il s'agit là d'une technique lourde dont chaque étape peut poser des problèmes, notament au niveau de la fécondation in vitro elle même :
- Echec de fécondation ou Nombre insuffisant d'embryons
- Anomalie de développement embryonnaire avant prélèvement des blastomères: taux élevé de fragmentation, par exemple.
Cette technique ne peut être utilisée que si une fécondation in vitro est possible.Une fois triès, seuls les embryons sains seront transférés pour tenter l'obtention d'une grossesse évolutive.
En cas de grossesse un diagnostic prénatal est toujours proposé.




Quand effectuer un DPI ?

Le Diagnostic pré-implantatoire (DPI) est régit par la loi de bioéthique de 1994, révisée en aout 2004.
Le DPI ne peut être pratiqué qu' à titre exceptionnel dans un cadre bien défini.
Il n'est envisageable que dans le contexte d'un couple qui a de forte probabilité de donner naissance à un enfant atteint d'une maladie héréditaire grave "reconnue comme incurable" dans l'état de l'art, au moment du diagnostic.Chaque cas particulier, devra passer au niveau du staff de la commission pluridisciplinaire du centre qui statuera sur la faisabilité et sur les chances de succès.
Cette technique ne peut être utilisée que si une fécondation in vitro est possible Pour celà, l'anomalie doit être identifiée au préalable par une enquête génétique au niveau de la famille (parents, grands-parents...), et seule la recherche de l'anomalie constatée pourra être pris en compte au cours de sa réalisation.
Pour être utilisable le DPI doit s'effectuer seulement dans le cas ou l'on dispose de marqueurs fiables pour mettre à jour l'anomalie génétique recherchée.
Avant toute tentative, le couple sera mis au courant de la pratique de la technique, en lui indiquant aussi ses limites et ses risques.
Les centres pouvant réaliser ces techniques doivent avoir obtenu une autorisation d'exercer cette discipline par l'Agence de la Biomédecine.

- art.fvf maj 2012 -